Exposition Picasso au Musée Soulages

Hier matin, j’ai assisté à la conférence de presse organisée par le Musée Soulages avec CFM Radio. J’ai ainsi pu découvrir les œuvres Picasso qui sont actuellement exposées au Musée Soulages de Rodez. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est une exposition réussie ! Je vous laisse découvrir.

DSC_0151

« Les Picasso de Picasso », voici comment Pierre Soulages voulait intituler cette exposition. Un Picasso intime, dépeint dans sa quotidienneté. Pour cela se sont 95 pièces qui sont exposées au musée ruthénois. Des pièces provenant du Musée Picasso d’Antibes, du Musée Picasso de Paris et certaines de collections privées, comme de rares prêts d’un des membres de la famille. Parmi les chefs d’œuvres sélectionnés des pièces très connues comme Le Portrait de Dora Maar – tableau utilisé pour l’affiche de l’exposition – et des peintures jamais ou peu montrées comme La Sylvette. Une exposition dédiée à Pierre Daix – selon la volonté de Pierre Soulages – critique d’art, journaliste, écrivain et historien de l’art français qui était un ami de Picasso, et qui est décédé en Novembre 2014.

DSC_0176
Le Portrait De Dora Maar (1937)

Quels mots sur Picasso et sur Soulages :

Pablo Ruiz Picasso est un artiste d’origine espagnole à l’œuvre prolifique. Immigré en France, il décède en 1973, après avoir définitivement marqué le monde de l’art par son talent et son style. Maître du cubisme et compagnon d’art du surréalisme, Picasso a crée plus de 50 000 œuvres : tableaux, sculptures, céramiques, dessins, estampes, etc. Picasso était un touche à tout ! Pierre Daix disait à son sujet « Toute sa vie, il sera absorbé à l’idée que l’art peut mourir s’il ne se transforme pas ». Un des peintres les plus connus de sa génération qui reste pourtant mal connu. On connaît tous ses Demoiselles d’Avignon (1907) ou encore Guernica (1937), mais très peu connaissent ses œuvres plus personnelles, plus intimes. Et c’est le thème souhaité par Pierre Soulages pour cette exposition, un Picasso intime.

Pierre Soulages est un artiste français né en 1919 à Rodez. Associé à l’art abstrait, il est particulièrement connu pour son usage des reflets de la couleur noire, qu’il appelle « noir-lumière » ou « outrenoir ». Ayant réalisé quelque 1 550 tableaux dont les titres sont tous composés du mot « peinture » suivi de la mention du format, il est un des principaux représentants de la peinture informelle. C’est dans sa ville natale, Rodez, qu’en 2014, ouvre un musée qui lui est dédié et qui abrite la plus grande collection au monde de l’artiste. Le musée accueille également des expositions temporaires et après Claude Lévêque et Jesùs Rafael Soto, c’est au tour du maître espagnol d’être à l’honneur.

DSC_0171

Quelles œuvres sont à découvrir dans cette exposition ?

Les peintures exposées au Musée Soulages ont toutes été peintes entre 1907 et 1956. Aucune œuvre mythologique et absence de représentation du minotaure par exemple, très présent dans l’oeuvre de Picasso.

Une intimité qui est dépeinte à travers la représentation des femmes. Tantôt muses, tantôt amante, tantôt épouse, les femmes ont une importance toute particulière dans l’oeuvre de Picasso. L’artiste d’origine espagnole aime les représenter, aime la rondeur et la douceur de leurs corps et s’en inspire. Ainsi dans l’exposition présentée jusqu’au 25 Septembre au Musée Soulages ont retrouvent Dora Maar, l’amante espagnole de Pablo Picasso qui a fasciné l’artiste, ou Olga Khoklova, représentée au moment ou Olga et Pablo étaient au bord de la rupture. A travers ces portraits de femmes, de jeunes filles, ces nus, les femmes sont revisitées et magnifiées par l’artiste qui fait émerger toute la personnalité et les caractéristiques de chacune de ses modèles.

DSC_0150
12 états de la tête d’une femme (Françoise Gilot, 1946) en lithographies

DSC_0166

Mais au-delà des peintures de Picasso, l’intimité recherchée par les conservateurs du musée passe par la présence de photographies de Michel Sima et de David Douglas Duncan. Ces deux photographes ont eu la chance de côtoyer Picasso dans ses ateliers et demeures personnelles.

DSC_0169

DSC_0159

.

Pourquoi montrer l’intimité de Picasso ?

Pierre Soulages avait le désir de représenter le Picasso intime, et pas seulement le Picasso artiste. Mais c’est un choix. Un choix de Soulages et des conservateurs du musée de montrer un Picasso en tant qu’homme et créateur. Une volonté de montrer le processus de création qui est cher à Soulages puisque dans le reste du musée, dédié au travail de Soulages, il est également présenté : on peut découvrir des fragments de verre des vitraux de l’Abbatiale Sainte-Foy de Conques ou encore la présence de plaques de cuivre.

C’est une façon de créer une résonance entre ces deux figures de la peinture, ces deux artistes hors-normes. Car Soulages ne souhaitait pas que cette exposition soit le regard d’un artiste sur un autre. Il souhaitait qu’il y ait une harmonie, et telle une matriochka, un musée Picasso dans le musée Soulages.

Le vernissage de l’exposition a eu lieu hier soir – Vendredi 10 Juin 2016 – en présence notamment de Pierre Soulages, sa femme Colette, et de la présidente de la région, Carole Delga.

DSC_0190
Portrait de femme à la queue de cheval, Sylvette (1954)

DSC_0162

L’exposition Picasso est ouverte au public a partir d’aujourd’hui et jusqu’au 25 Septembre.

Photo de couverture : Page Facebook Musée Soulages

Toutes les autres photos ont été prises par mes soins.

Twitter : @StandByMelBlog || @MelaniePradalie
Instagram: @MelaPradalie
Pinterest: @MelPradalie

© Mélanie Pradalié

Publicités

5 réflexions sur “Exposition Picasso au Musée Soulages

  1. C’est un article très intéressant sur Picasso ! 🙂 il offre une vision différente que j’ai pu me faire de cet artiste lors de l’exposition à Paris (j’ai d’ailleurs fait un article sur le blog tellement que je l’ai aimée ahah :)) des bisous, Emma

    Aimé par 2 people

      1. Merci Mel! Nous avions déjà comme projet plus ou moins formalisé de faire étape à Rodez pour découvrir le musée Soulage. Je me souviens plus très bien si c’est à Montpellier ou encore Lyon que nous avions eu l’occasion de découvrir une partie de ces oeuvres. Au delà de la couleur, on pourrait penser que tous les noirs se ressemblent, ce qui est faux! Il y a une certaine fascination comme Klein avec son bleu…Bonne journée.
        Nous ne manquerons pas de te faire un petit topo.
        Pour l’heure, la map monde (ou presque 😆!) est ouverte. Les dés ne sont pas encore jetés…

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s