Portrait de … Maxime Signorel

Deuxième article dans la catégorie “Portrait de …” et on part à la rencontre d’un jeune artiste qui a participé à la Nouvelle Star 2016.

IMG_0377

Originaire de Narbonne, Maxime Signorel est un étudiant montpelliérain de 23 ans qui rêve de vivre de sa passion: la musique. Une passion qui a notamment été déclenchée par l’écoute, dès son plus jeune âge, de la pop anglaise et de Phil Collins. Il précise également que la chanson “I’m outta love” d’Anastacia l’a beaucoup marqué. A ce moment là, il n’a que 7 ou 8 ans et nourrit déjà une passion pour la musique. Une passion qui l’amène notamment à s’inscrire dans une école de musique où il apprend à jouer du piano. Un apprentissage de 5 ans qu’il devra stopper en grandissant, mais qu’il envisage aujourd’hui de reprendre. Influencé par Paolo Nuttini, Phil Collins, Michael Jackson ou encore Adam Levine, Maxime a des goûts éclectiques. Parmi ses artistes préférés du moment on retrouve Christine and The Queens, Booba, Rihanna, Kanye West ou encore Feu! Chatterton, Jain et Vianney.

Une passion pour la musique qui le poussera à participer au casting de la Nouvelle Star cette année, et qui lui permettra de se classer parmi les 100 derniers candidats, puisqu’il est allé jusqu’à l’épreuve des lignes au théâtre.

Entretien avec Maxime; son parcours, son expérience à la Nouvelle Star et ses projets, vous saurez tout!

Alors Maxime, on va revenir un peu sur ton expérience et ton parcours à la Nouvelle Star. Comment cette aventure a-t-elle commencé? Comment as-tu entendu parlé des castings?

Alors déjà, cette année, on ne savait pas si la Nouvelle Star allait revenir, au vue des audiences de la saison dernière. Il y a eu pas mal de retard. Généralement, l’annonce a lieu durant l’été et les castings commencent en Septembre.
J’avais tenté les pré-castings à Bordeaux l’année dernière et ils avaient eu lieu en Septembre. Je m’étais inscrit en Juin. Pour les pré-castings à Bordeaux, j’étais passé en fin de journée, dans deux salles de pré-castings et finalement je n’avais pas été retenu pour l’audition “jury” qu’on voit à la télé. Mais ma première tentative pour le casting de la Nouvelle Star, remonte à 2010. J’étais encore mineur! Le casting avait eu lieu à Toulouse, au même endroit où j’ai été pris cette année – au centre des Congrès Pierre Baudis. A l’époque j’étais jeune, j’avais 17 ans, j’y suis allé sans savoir qu’il y avait un pré-casting en amont. Je pensais que tout le monde passait devant le jury, ce qui est impossible en soit, au vu du nombre de personnes qui font la queue. Mais au final, pas de douche froide, puisque lors de cette première expérience, on m’a dit que j’avais quelque chose dans la voix qui était super intéressant mais que c’était quand même assez jeune.

IMG_0302

Et du coup cette année?

Cette année du coup, j’ai réitéré. J’ai vu qu’ils annonçaient l’arrivée de la nouvelle saison au mois d’Octobre et en plus, ils ont annoncé la présence de Joeystarr! Joeystarr, c’est un artiste que j’ai beaucoup écouté avec NTM donc j’étais ravi! Joeystarr c’est quand même une star et quelqu’un qui a une carrière plutôt imposante en France. Et je trouvais aussi qu’apporter une touche urbaine dans un télé-crochet, un peu jugé “bobo-jazz”, ça donnait un nouveau regard, une nouvelle approche. Et lorsque j’ai vu que Toulouse était dans les villes de castings, j’ai voulu revenir prendre ma revanche de 2010. J’étais un peu plus confiant que l’année dernière. Déjà l’année dernière, je m’étais dit que ça sentait bon car j’étais passé dans deux salles. Et entre temps, j’avais bossé, j’avais pris en maturité vocale donc je me suis dit … Ça peut le faire! Mais toujours avec la réserve du pré-casting, parce qu’il n’y a finalement qu’une vingtaine de candidats qui passent réellement devant le jury le lendemain. Je suis donc parti le 14 Décembre de Narbonne pour aller à Toulouse. Le 15 Décembre j’ai eu le pré-casting, avec une convocation à 8h au Centre des Congrès. De là, j’ai commencé à faire la queue et j’ai pu remarqué qu’il y avait pas mal de monde, et là le stress arrive! Je vois tous ces mecs avec une guitare et je me dis : “Aie, aie, aie!”. Comme je manque de confiance en moi, je commençais déjà à regarder les trains de retour pour le soir même. Je suis passé vers 14h avec la coach vocale de l’émission, qui était plutôt cool, et un caméraman. Je fais trois chansons. Je démarre avec Robyn “Dancing on my own”, pour la chanson française je fais De Palmas “Une seule vie”. Elle me demande si j’ai une troisième chanson de réserve et je chante “Ain’t No Sunshine” de Bill Withers. Et là, elle me dit: “Ça me plaît vraiment, je te dis oui!”. Certains doivent passer dans plusieurs salles ou chanter plusieurs chansons. Pour moi ça a été assez rapide et j’étais assez surpris! A ce moment là, en terme d’émotions, j’étais super content! Ça y est, j’allais enfin passer devant le vrai jury et avoir des vraies critiques! Du coup, au moment de passer devant le jury, je rechante Robyn et De Palmas, Joeystarr me dit oui, André Manoukian aussi, Sinclair me dit non et Elodie Frégé, elle hésite. Elle me demande de faire un troisième titre. Donc je fais “Ain’t No Sunshine” de Bill Withers, et là elle me demande un troisième oui. Du coup, j’ai mon ticket pour le théâtre! Sur ma journée, je crois que j’ai été le seul candidat acappella a être pris!
Mais vraiment, pendant ces 3 jours sur Toulouse, ça a été un ascenseur émotionnel, c’est monté, c’est descendu, c’était fou! Mentalement, c’était énormément d’émotions! En plus, c’était les vacances de Noël et comme Toulouse était la dernière ville de castings, le théâtre c’était trois semaines après, en Janvier. Les castings des autres villes avaient eux commencé en Novembre.

Donc tu as eu juste trois semaines pour te repréparer et être prêt pour le théâtre?

Pour me repréparer et pour envoyer un mail, dans les jours qui suivent, au programmateur musical pour le choix de chansons pour les lignes. Donc là, double pression, car tu te dis : “Il faut pas que je me plante pour le choix du titre!”. Pour le théâtre, j’ai donc choisi Louis Amstrong “What a Wonderful World”, pour rester dans mon univers jazzy/gospel. Un registre qui m’a plutôt réussi aux castings puisque lors de ma troisième chanson le jury m’a dit : “Ah oui, mais c’est ça qu’on voulait, pourquoi tu nous as pas fait “Ain’t no Sunshine” d’entrée!”.

Du coup, tu t’es arrêté à l’épreuve des lignes au théâtre. Comment as-tu réagi quand tu as appris les titres proposés pour l’épreuve des trio? J’ai vu que récemment tu avais enregistré une version de “Paris-Seychelles” de Julien Doré – chanson justement proposée pour l’épreuve des trio – c’est donc un titre que tu connais! J’imagine que ça a dû être frustrant pour toi de découvrir la liste des chansons de cette épreuve?

Ah oui! En fait, le soir même, on est resté à l’hôtel avec les autres candidats. Donc, mes potes qui étaient sélectionnés pour les trio sont venus dans ma chambre et là je leur demande “C’est quoi les titres, c’est quoi les titres?” et j’apprends qu’il y a “Paris-Seychelles”! Le pire c’est que je voulais la faire aux lignes! J’ai hésité, je m’étais dit “Max, tu devrais chanter en français!”. J’hésitais entre du Bashung et du Julien Doré, et j’ai finalement opté pour une chanson en anglais. J’aurais peut-être pas dû … Parce que même si je ne me suis pas “planté”, je sais que j’aurais préféré chanter en français … Bref, c’est fait, on va pas revenir en arrière. J’étais content de ce que j’ai fait, j’ai eu de bons retours de la part des candidats qui ont assisté à mon audition, donc je suis quand même content. Par contre, ça a été une super journée, hyper longue, hyper stressante. Il faisait extrêmement chaud avec toutes ces lumières sur le plateau, c’était assez fatiguant, puis il y a le stress! En plus, je suis passé le dernier de ma ligne, donc j’ai vu tout les autres passer avant moi.

J’imagine que le niveau de stress était à son maximum pour l’épreuve des lignes?

Oui, c’est à dire que là, t’es dans un théâtre, sur une scène, avec toutes les lumières qui s’allument, le jury en face de toi, les caméras et tes potes en haut qui te regardent dans ce “big” théâtre. Et là tu te dis : “J’y suis! Je suis plus derrière ma télé à regarder!”. C’est une belle expérience, ça aide à gagner en maturité et en confiance en soi, mais pour une première fois, ça fait flipper! En plus, acappella avec juste un micro, tu te dis “Je vais être à poil!”. A poil face à quatre grandes stars que tu vois à la télé, face à tes potes, aux caméras et toi, t’es planté là, sur cette scène! C’était chouette mais hyper flippant.

Pour toi, le théâtre a été plus stressant que le fait de passer seul devant le jury ?

Ouais … Déjà, le fait de passer en même temps que d’autres candidats, ça rajoute du stress. Car, même s’il ne faut pas le faire, on a tendance à se comparer aux autres. Il y a vraiment cette peur de se planter devant tout le monde, donc oui c’est très stressant. En terme de stress, face au jury seulement, dans cette petite salle bleue assez futuriste, j’étais pas trop stressé, j’étais plutôt impressionné.

IMG_0416D’ailleurs dans le jury, est-ce qu’il y avait un juré que tu redoutais plus particulièrement? Tu nous as parlé de Joeystarr tout à l’heure …

Oui, Joeystarr … Après, je redoutais Sinclair quand même. Je sais que c’est un juré qui est assez dur mais, oui Joeystarr par rapport à son charisme, au fait que c’est un artiste que j’apprécie beaucoup, par rapport à sa carrière… C’est quand même un monument du rap en France! Et puis, tu connais le personnage! Il est cash donc pareil, si tu te plantes, il te dira : “Allez, casses toi, j’aime pas!”. Et au final, avec moi il n’a pas été désagréable du tout! Au contraire, il m’a mis en confiance! Il a été le premier à me dire oui! Puis Dédé (André Manoukian, NDLR) a aussi été super avec moi. J’ai été une grosse surprise pour lui! Il m’a dit: “Franchement quand je t’ai vu arriver, je me suis dit :Aie, aie, aie, il va se planter!”. Il avait vu que j’étais impressionné mais j’ai toujours gardé le sourire. Elodie, elle, elle m’a dit oui parce qu’elle aimait ma voix. Sinclair m’a donné un non parce que ça manquait d’originalité à son goût. Après je savais qu’il était dur à convaincre!

Du point de vue des retombées, qu’est-ce que tu espères après cette émission? Est ce que tu as déjà eu des retombées?

Déjà ma page facebook, à ma grande surprise, a doublé en termes de “like”. Je suis passé de 200 environ à plus de 430 en ce moment! Donc c’est plutôt cool! Suite à cette émission, ma motivation est encore plus forte, c’est à dire que j’ai vraiment envie de faire ça, maintenant c’est une certitude! Je suis désormais très déterminé, je lâche rien. Je vais augmenter les sessions studios, comme j’ai fait dimanche dernier – le 13 Mars, NDLR – avec les deux morceaux – “Dancing on my own” et “Paris-Seychelles”. L’année prochaine, j’envisage même “The Voice”!

Donc là, “The Voice”, c’est le prochain objectif?

Oui “The Voice”, ça serait la prochaine étape. Je pense que ça pourrait se faire, maintenant que j’ai pris en maturité, que j’ai une vraie proposition artistique. Je pense aussi pouvoir peut-être plus me lâcher par rapport au fait que le jury soit retourné. Donc ils te regardent pas! Parce que ce qui est dur aussi à la Nouvelle Star, c’est que tu as les 4 regards qui sont fixés sur toi! A “The Voice” avec ces fauteuils retournés, j’ai l’impression qu’on peut plus se lâcher et tu n’es jugé que sur ta voix.

Admettons que tu aies participé à “The Voice” cette année, vers quel juré te serais-tu dirigé si tu avais eu le choix?

Zazie! Zazie c’est une artiste que j’ai toujours écouté. Et puis le fait que ce soit une auteur/compositeur, peut être que derrière elle peut t’aider. Je pense aussi que c’est une fille hyper sincère et hyper simple. Elle a une maison dans un petit village à côté de Narbonne, c’est une fille hyper simple. L’été elle joue à la pétanque, elle est simple. Après j’hésiterais avec Mika, pour son côté pop. Je pense que si j’arrivais avec un morceau de Robyn, ça pourrait être le premier à se retourner, si je ne me plante pas vocalement, parce que c’est vraiment son univers. Mais j’ai quand même un gros coup de cœur pour Zazie.

En attendant, tu vas continuer à faire des vidéos?

Oui, ma page sera alimentée. Elle était un peu en stand-by avant la Nouvelle Star, je n’y allais plus du tout. Je ne postais plus de vidéos sur Youtube. Je trouvais qu’il y avait déjà trop de covers. J’avais envie de me forger un petit peu et proposer quelque chose qui me ressemble. Je n’avais pas envie d’être un énième chanteur à reprendre “Riptide” de Vance Joyce, “All of me” de John Legend, “Skyfall” ou “Hello” d’Adele. J’en avais marre, j’avais perdu la motivation de faire toutes ces covers. Du coup, là j’ai envie d’y revenir mais plus professionnellement. J’ai enclenché une vitesse supérieure et j’ai envie de passer à quelque chose de plus concret. L’idéal serait de signer dans une maison de disques mais ça, on verra par la suite avec mes propres compositions.

Donc, tu écris et composes un peu ?

J’ai commencé à écrire il y a 2 ans. J’ai quelques textes, j’ai même une compo qui est sur Youtube qui s’appelle “Different Girls”. C’est un featuring avec un rappeur qui s’appelle Alex Ruiz. Après, ça reste un morceau brut, qui n’est pas mixé. Il n’y a aucun auto-tune, tout comme dans les deux dernières vidéos que j’ai posté.

Tu as gardé contact avec d’autres candidats de la Nouvelle Star?

Oui totalement! Je me suis fait plein de potes! Ce n’est pas seulement une aventure musicale, c’est aussi une aventure humaine qui est forte, les émotions sont décuplées. On est dans le même hôtel, on est dans une petite bulle parce qu’on est tous là pour le même but, on a tous la même passion, il n’y a pas de barrière entre nous. C’est une sorte de colonie de vacances! Il y a vraiment un esprit familial dans la Nouvelle Star, mais qui n’est malheureusement pas trop montré à la télé. On ne voit pas le côté plus tendre disons.

Tu penses que ces contacts pourraient donner lieu à de futures collaborations?

Oui, oui on en parle! Il y a d’ailleurs une fille de Montpellier avec qui je suis devenu pote et on va faire des vidéos ensemble. On va d’ailleurs en faire une mardi prochain – 22 Mars.

IMG_0300

Une actualité florissante et pleins de projets en tête! Affaire à suivre donc!

Vous pouvez retrouver et soutenir Maxime Signorel sur les réseaux sociaux, grâce à sa page Facebook Max Signorel, son Instagram @MaxSignorel, son compte Twitter @MaxSignorel, sa chaîne Youtube Maxime Signorel. Vous pouvez aussi le suivre de plus près, grâce à Snapchat, son pseudo c’est maxsignorel.

On lui souhaite beaucoup de bonheur et de réussite! N’hésitez pas à le suivre, à liker, à commenter et à donner votre avis! C’est un garçon qui veut rester proche des personnes qui le supportent et qui répond bien volontiers à tout vos commentaires!

Source des images : Maxime SIGNOREL.

© Mélanie Pradalié

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s